Edito Avril 2010

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

Cher(es) collègues,

Comme si les problèmes habituels ne suffisaient pas, l’un d’entre eux se rappelle à nous fortement en ce début de saison : le vol de ruches. Plusieurs adhérents ont été victimes de vol : 1 rucher de 60 ruches et un autre de 50 ruches dans le Gard, 28 un peu plus loin, 30 dans l’Isère, 48 dans l’Ain… Les chiffres sont impressionnants.

Plusieurs d’entre nous ont malheureusement déjà vécu le vol d’une ou plusieurs ruches, parfois chaque année. Ce qui est inquiétant, c’est que le nombre de ruches volées dans un même endroit, est de plus en plus important. Cela pourrait peut-être présager le développement d’une « filière ». Avant que cette « activité » ne devienne très rentable et qu’elle ne s’étende plus encore, il nous faudra trouver des solutions collectivement. Plusieurs matériels ont été ou sont en cours d’essai par certains de nos adhérents : puces électroniques, GPS, etc. Nous vous informerons des résultats dès qu’un système fiable sera retenu (voir plus loin dans l’Api-info).

Ces vols pourraient naturellement nous décourager ou nous conduire à la parano. Pourtant, nous pouvons avoir une autre réponse à ces vols : faisons preuve de soutien et d’entraide.

 

Le CA SAPRA voulait vous présenter en fin de saison, un nouveau projet. Il s’agit de la réalisation d’une « pépinière » d’essaims. L’actualité me contraint à vous en parler maintenant. Je m’explique succinctement : l’idée de départ de cette « pépinière » est de proposer sous forme de prêt, des essaims avec reines sélectionnées  à nos jeunes adhérents qui s’installent. Nous vous détaillerons ce projet à l’automne.

Mais cette idée pourrait être reprise et devenir un projet plus important, afin de fournir des colonies à  un ou plusieurs adhérents en difficulté ayant subi une forte intoxication ou un vol, et demandant l’aide du SAPRA.

Cela serait un plus à l’aide qui peut jouer spontanément entre collègues, lors d’un coup dur. Certes ce projet sera un peu compliqué dans sa mise en œuvre mais extrêmement fédérateur pour notre Syndicat. Nous vous inviterons à en parler tous ensemble lors de notre AG par exemple.

De ces diverses épreuves qui touchent notre profession, je souhaite qu’au cœur du SAPRA sortent encore renforcées  notre unité et notre solidarité.

 

Bonne saison à toutes et à tous,

 

Olivier DAVID